• Grey LinkedIn Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Google+ Icon
CV Nicolas BOUYER

NICOLAS BOUYER 

Lors du choix tant attendu du Master II, ma candidature s'est portée vers le Droit public général. Bien que ce choix me semble aujourd'hui évident, mes études menées en Administration Economique et Sociale (AES), parcours Administration Sociale et Territoriale en troisième année, m'avaient initialement orienté dans la voie du Droit territorial. Pour autant, c'est mon appétence pour le Droit public en général, et la volonté d'approfondir d'un point de vu global les matières du Droit public, qui m'ont orienté vers le Master II finalement choisi.

En effet, le Master II Droit public général offre un panel de cours aussi impressionnant que diversifié, permettant d'approfondir certains aspects des nombreuses matières du Droit public de manière générale. On y retrouve alors l'étude de matières classiques, telles que le Droit de la commande publique ou le Droit de la propriété publique, au travers d'aspects plus précis et approfondis, comme d'autres plus marginales mais tout aussi passionnantes comme le cours des Grands courants de pensée américaine. Enfin, on retrouve notamment la matière « Clinique du droit » visant à étudier de véritables dossiers professionnels, tels que la mission de rendre les marchés publics de l'Université plus « verts ». Ainsi, la variété des matières, l'organisation des cours, permettant un enrichissement personnel et autonome, et les tâches de recherches, pratiques comme théoriques, demandées permettent l'acquisition d'une culture et d'une maturité juridique indéniable.

Ayant d'abord longuement hésité sur le parcours à suivre, j'ai validé ma licence AES avec la mention bien, pour ensuite me diriger vers le Master I de Droit public également validé avec la mention bien, et enfin concrétiser mon cursus universitaire dans le Master II de Droit public général.
C'est par ce biais que je souhaiterais me diriger vers la recherche afin de devenir enseignant chercheur, d'étudier le droit, dans son évolution et son application, de comprendre le fonctionnement des institutions française, et d'en diffuser le savoir. Le choix de ce Master II s'offrait alors à moi comme une évidence, aujourd'hui confirmée de par l'insistance sur les travaux de recherches durant l'année mais aussi par l'encadrement pédagogique d'excellence. Pour autant, ce Master II ne néglige en aucun cas la voie professionnelle puisqu'au delà de la possibilité de faire un mémoire, le second semestre permet également de faire un stage, voire de cumuler le mémoire et le stage, preuve de son pragmatisme. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now